Le Jeu du Sabre, école de la relation

C’est une pratique issue de la gymnastique sensorielle qui vise à explorer nos comportements en relation pour nous aider à mieux les connaître et les adapter plus librement.
Cette exploration se fait par le biais de notre gestuelle. Les bokken (sabres en bois) sont utilisés pour figurer et matérialiser les enjeux entre deux partenaires.
Se ressentir et se vivre en relation dans une certaine qualité d’écoute et de présence peut apporter un éclairage inédit sur nos manières d’être et d’agir en lien avec notre environnement.

J’utilise cette pédagogie en séances individuelles, en cours collectifs et en stages. J’interviens également en entreprises pour aider à la prise en compte du corps et de ses potentialités dans les processus de management.

Une séance individuelle

Une séance-type sur la relation au Jeu du Sabre.

Ce travail individuel s’adresse à toute personne souhaitant explorer une thématique relationnelle, sans pré-requis particulier.

Un premier temps est consacré à un entretien au cours duquel vous pouvez exposer votre problématique : ce qu’elle vous donne à voir, les secteurs dans lesquels elle se manifeste (professionnel, amical, familial…) et ses conditions d’apparition, les différentes formes par lesquelles elle peut se déclarer. Pour affiner ma compréhension, et définir ensemble un axe de travail, nous échangeons sous forme de questions-réponses et reformulations successives. Cette première phase peut déjà constituer, en soi, une manière de revisiter la thématique avec laquelle vous êtes venu/e.

Une fois d’accord sur notre axe de travail, nous nous appuyons sur la pratique gestuelle à deux, munis de bokken le plus souvent.
Un exercice de réalisation simple, choisi selon ce que l’on aura mis en évidence lors de l’entretien, permet de se vivre en relation et apporte un éclairage nouveau sur la problématique. Cela peut venir confirmer et préciser la nature de la problématique, et révéler des aspects qui n’étaient pas apparus lors de l’échange.
Le plus souvent, se voir « faire » en relation dans ce cadre inédit est révélateur de nos modes de fonctionnement, et la matérialisation de l’échange rendue possible par l’utilisation des bokken dans une gestuelle sensorielle donne une grande visibilité aux détails : posture, intention, attention, secteur d’action, ajustements, mais aussi angles morts, défauts d’engagement ou d’accueil, désynchronisations…

La pratique, guidée et commentée, met en lumière de nouvelles possibilités d’ajustements propres au travail gestuel, qui trouvent leur résonance dans notre manière d’entrer en relation et de nous comporter.
Ainsi se dessinent des axes d’observation ou de vigilance, de nouveaux savoir-être en relation qui pourront être mis en application suite à la séance.

Un dernier temps en fin de séance permet de synthétiser les éléments découverts et d’en faciliter l’entraînement et la mise en pratique dans la vie courante.

Cette approche peut être envisagée en séance ponctuelle, ou organisée de manière suivie.

Maniement du sabre

Cours collectif

Le sabre est fait pour trancher, ce qui demande une grande précision de notre gestuelle, lorsqu’on entre dans un plan de coupe. La stabilité donnée par une pratique bien comprise de la biomécanique sensorielle autorise alors un geste sobre, fluide et efficace, que son impulsion soit déclinée dans la lenteur ou à grande vitesse.

Cette pratique permet de développer des compétences telles que l’engagement pour laisser s’exprimer ses élans et les mettre en œuvre, de construire sa détermination sans forcer, de structurer son rapport à l’espace, d’assoir sa stabilité pour gagner en précision.
On apprendra aussi à gérer des temps de prospection dans l’espace nous entourant, et à jouer différentes partitions (tranchers, piqués, esquives, parades), ce qui donnera l’occasion de veiller à ce qu’il se passe autour de soi, de travailler l’anticipation et l’ajustement.

Le sabre en relation

Cours collectif

Après un temps de recentrage par le biais de la méditation et/ou d’exercices gestuels empruntés aux codifiés de la gymnastique sensorielle, une période de prise en main du bokken (sabre en bois) peut s’avérer nécessaire avant d’entrer en relation avec un partenaire.

Dans le jeu à deux, les bokken (sabres en bois) sont toujours au contact l’un de l’autre ; ils concrétisent l’axe relationnel et rendent visibles les différents mouvements de la relation : absorption, réflexion intérieure, restitution, recherche d’un angle d’approche, adressage, ajustement de la propulsion.
Évoluer à deux en mouvement, de manière lente et relâchée, tout en restant en relation par l’intermédiaire des boken est un exercice exigeant durant lequel on pourra développer nos compétences à offrir une présence, un appui, un accompagnement, à proposer des variations, des rythmes…